Construire en bois : les divers types de bois pour la construction

Moins courant en France que dans d’autres régions d’Europe ou aux États-Unis, le bois demeure un matériau de construction extrêmement polyvalent. Cela peut être utilisé aussi bien dans les nouveaux projets que dans les rénovations. Un large éventail de types de bois, qu’il soit brut ou traité, est désormais disponible pour la construction. Découvrez dans cet article sur les divers types de bois utilisés dans la construction, afin de mieux planifier vos projets de construction ou de rénovation.

Les types de bois conviennent le mieux à la construction

Le bois massif est fréquemment utilisé dans la fabrication de meubles de qualité et dans la construction. Cela offre une résistance exceptionnelle et permettant une fixation solide des vis et des clous. 

A lire en complément : Chaises en bois tendance : élégance et durabilité pour votre décoration intérieure

En revanche, il peut se déformer avec le temps et être plus coûteux que d’autres types de bois. Le contreplaqué est constitué de couches de bois croisées et collées avec une colle résistante. Ce dernier est connu pour sa stabilité dimensionnelle et sa résistance, bien qu’il puisse être plus cher et contenir des colles nocives dans sa version bas de gamme. 

Par ailleurs, l’OSB (Oriented Standard Board) est un choix populaire pour sa solidité, sa résistance à la déformation et son prix abordable. Il est donc idéal pour la construction de charpentes et de contreventements. N’hésitez pas à visiter https://mylovelynature.eu/ pour d’autres précisions sur ce matériau de construction.

A lire aussi : Les compétences essentielles d'un bon vitrier : assurer la sécurité et le confort à travers la vitrerie

Les attributs essentiels pour construire en bois vos projets 

La résistance du bois de construction est évaluée selon plusieurs critères, notamment :

  • La flexion ;
  • Le cisaillement ;
  • La compression ;
  • La traction.

Ces indicateurs déterminent les différentes classes de résistance, telles que D18, D24, C14, C18, C24, C27 et C30. Ces derniers guident le choix du bois en fonction des exigences du projet.

La durabilité du bois de construction est déterminée par sa résistance aux agressions non mécaniques telles que les champignons et les insectes xylophages. Elle est classée en cinq catégories allant de très durable à très peu durable. Cela oriente également le traitement éventuel du bois pour améliorer sa durée de vie.

Par ailleurs, la stabilité du bois de construction est essentielle pour sa longévité. Une mauvaise adaptation aux conditions d’humidité peut entraîner un gonflement, une déformation et une dégradation du bois. Il faut choisir la classe de stabilité appropriée en fonction des caractéristiques techniques du projet, tout en respectant le taux d’humidité maximal de 18 % pour le bois d’ossature selon les normes (DTU 31-1).

Les possibilités du bois dans vos projets de construction

Différents types de bois sont utilisés dans la construction selon les besoins spécifiques. Pour les charpentes, les résineux sont plus populaires pour leur coût réduit. En revanche, les charpentes aux dimensions particulières ou pour les bâtiments historiques peuvent nécessiter des bois durs comme le chêne. 

En menuiserie intérieure, des bois nobles comme le noyer, le chêne ou le merisier sont privilégiés pour fabriquer des meubles traditionnels. Cela nécessite parfois un entretien régulier. 

Pour les aménagements extérieurs et les terrasses, les bois résistants aux éléments sont les plus privilégiés tels que le chêne ou le Douglas, voire des résineux traités autoclaves. Cependant, il faudrait éviter les bois exotiques pour préserver les écosystèmes locaux.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés